Equithérapie itinérante, qu'es-aco?

Publié le par la-caminarello

    Ce voyage est une belle aventure pour moi, un projet personnel qui me tient à coeur, mais je ressens l'envie de partager avec d'autres les joies du nomadisme à cheval.

 L'idée m'est venue de proposer aux parents d'enfants autistes habitant les régions traversées des séances de sensibilisation à l'équithérapie.

 

Il s'agit de :

- permettre aux enfants concernés un premier contact avec l'animal,

- répondre aux questions des parents sur ce type de prise en charge,

- mieux faire connaître l'équithérapie.

 

Je souhaiterais également aller à la rencontre d'autres professionnels de l'équithérapie dans les zones traversées. D'abord parce que c'est toujours enrichissant (et primordial dans le milieu du soin) d'être confronté à d'autres façons de faire, et ensuite parce que j'espère que ces rencontres me permettront de conseiller aux parents qui le désireraient des professionnels exerçant dans leur secteur géographique.

 

Je tiens à préciser que je parle ici des enfants présentant des troubles autistiques (diagnostiqués ou non), mais que l'équithérapie telle que je la pratique au quotidien dans mon centre ne se cantonne pas à la prise en charge de ce type de troubles. En effet, les enfants hyperactifs, les jeunes présentant des troubles de la communication, des phobies sociales ou des angoisses peuvent également profiter des bienfaits de la thérapie par le cheval. Ils seront donc les bienvenus lors de ces séances de sensibilisation !

 

 Un projet tel que celui-ci doit être organisé en partenariat avec des acteurs de ce secteur (associations de parents d'enfants autistes par exemple), et nécessite l'aide de médias pour faciliter la communication sur le sujet.

Tout cela est en cours d'organisation, je vous tiendrai informés ici de l'avancée du projet.

 

Cela étant dit, si vous êtes intéressé et que vous voyez que je passe près de chez vous (rubrique L'itinéraire), n'hésitez pas à me contacter !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article