De Vallon Pont d'Arc à Meyrueis

Publié le par La Caminarello

 

Lundi 26 Mars

Vallon Pont d'Arc => La Lauze

 

Les juments quittent à regret le grand parc herbé dont elles ont pu profiter pendant 2 jours : se gaver d'herbe, se défouler à volonté, jouer avec Effy pour Caroline, ça c'est la belle vie pour un cheval (ou une mule) ! On suit encore le GR4, qui nous fait passer par de belles collines boisées, aux chemins parfois un peu difficiles mais dans un cadre magnifique.

 

Au loin Vallon Pont d'Arc et Salavas

 

http://www.corambe.com/caminarello/IMG_6041.JPG

Croisée sur le chemin, cette petite fleur jaune qui ressemble à une mini-jonquille,

et dont je ne connais pas le nom... Avis aux connaisseurs !

 

On redescend ensuite dans la plaine de Berrias, qu'on rejoint en traversant des vignes et terres agricoles par les chemins de traverse. Je décide ensuite de chercher un bivouac au bord du Granzon, un peu avant le village. Je m'avance vers une maison à proximité pour demander l'autorisation de bivouaquer sur un terrain que j'avais repéré, et je rencontre là Marie, puis Salima, qui me proposent le gîte chez elles, à La Lauze. Le rendez-vous est donné et nous nous retrouvons toutes les quatre chez des gens supers, une fois de plus ! Et puis on est bien tombées puisque Rosie, une amie des deux colocataires, passait justement avec des fondants au chocolat fourrés au Kinder et au Toblerone... Sans commentaires, je vous laisse imaginer le délice.

Bref, j'ai vraiment passé une super soirée avec ces trois pures ardéchoises, appris et partagé plein de choses, enfin tout le bonheur des rencontres !

 

Mardi 27 Mars

La Lauze => Petit coin de paradis

 

Encore une superbe journée de randonnée où l'on a emprunté un vieux chemin pavé escaladant une colline boisée, de grandes pistes forestières servant jadis à l'exploitation des nombreuses mines de charbon de la région, et même un viaduc. 

 

http://www.corambe.com/caminarello/IMG_6049.JPGÇa m'a fait marrer !

 

http://www.corambe.com/caminarello/IMG_6052.JPGSur le viaduc


La végétation change et apparaissent les fougères, bruyères et châtaigniers qui marquent le changement de sol et de climat, je vois aussi mon premier animal sauvage : une biche qui s'enfuit, plus apeurée par la réaction de peur de Brownie que par notre présence propre.

L'endroit est magnifique et c'était agréable d'être sur ces chemins que j'avais parcouru 7 ans auparavant avec ma jument Elen'or. La rencontre d'hier avec ces ardèchoises et l'arrivée dans la vieille ferme qui a vu naître beaucoup de mes ancêtres font monter en moi beaucoup d'émotions relatives à cette terre cévenole, résistante et laborieuse.

 

Mercredi 28 Mars et Jeudi 29 Mars

Journées de repos

 

Il faut croire que ces 10 premiers jours n'ont pas trop fatigué Brownie et Caroline : la nuit je les attachais à la longue corde, mais la journée je leur ai fait une clôture sommaire et les ai laissées là dedans sans entraves, pour qu'elles profitent un peu de leur liberté de mouvement. Et bien on ne m'y reprendra plus ! Elles se sont fait la malle. Heureusement une heure plus tard (le temps pour moi de parcourir la forêt alentour et de me rendre compte qu'elles n'y étaient pas) mes parents arrivent. Ils étaient venus passer l'après-midi avec moi, du coup la voiture est réquisitionnée et on part chercher les fugueuses en se fiant aux témoignages des gens qu'on croise au fur et à mesure. A peu près 2h après leur départ on finit par les retrouver à 7 km de la maison. Rien que ça ! Une mère et sa fille, adorables, leur ont même couru après sur un ou deux kilomètres à travers les collines.

Une fois récupérées, je les ramène au bercail au trot et à cru donc sur 7 bornes, autant dire que comme jour de repos il y a mieux...(et mon illustre postérieur a mis une semaine pour s'en remettre ^^)

Donc leçon du jour : pas de clôture approximative sans entraves !

 

Le lendemain j'ai pu me rendre à Béssèges en stop pour récupérer le colis que j'attendais, contenant une paire d'Easyboots, perdue par Brownie quelques jours auparavant. Puis petit tour à pied dans Béssèges puis avec les juments par les collines pour rendre visite aux endroits chers à mon cœur, riches en souvenirs familiaux.

 

Vendredi 30 Mars

Petit coin de paradis => Cornas

 

Là encore on est en plein dans les Cévennes : que des collines aux fortes pentes, toutes anciennement travaillées en faïsses (=terrasses) couvertes principalement de châtaigniers et sans la moindre parcelle herbée. La journée est belle mais il est difficile de trouver un bivouac dans ces conditions, les quelques hameaux où j'avais prévu de m'arrêter sont inhabités, donc sans eau accessible et on finit par trouver refuge dans un creux de vallon où un couple nous laisse profiter du seul pré à des kilomètres à la ronde !

 

Samedi 31 Mars

Cornas => Le Collet de Dèze

 

Chaque hameau a son ancienne entrée de mines, nombre des chemins qu'on parcourt sont en fait les voies autrefois ferrées qui servaient à acheminer le charbon. Ce pays a été marqué par les mines, qui ont nourri beaucoup de familles qui comme la mienne sont descendues de leur montagne pour y trouver du travail.

 

http://www.corambe.com/caminarello/IMG_6052.JPG

http://img15.hostingpics.net/pics/879873IMG6098.jpg

Je vais rendre visite à de la famille qui vit encore ici, à proximité de La Vernarède. Après un bon repas et les sacoches remplies de bon petits plats, nous voici reparties en direction du Collet de Dèze. Toujours pareil, les bivouacs sont difficiles à trouver, et le manque d'eau n'arrange rien. On s'installe finalement au bord du stade du village, et deux ados me tiendront compagnie toute la soirée.

 

 

Dimanche 1er Avril

Le Collet de Dèze => Barre des Cévennes

 

Le départ est matinal, et une fois encore je pars les bras chargés de présents, on suit la route puis un GR à travers la forêt pendant une trentaine de kilomètres. L'endroit où je voulais bivouaquer n'est pas très accueillant : les seules parcelles herbées sont surparturées par les moutons du village, sinon la seule option est un gîte/camping hors de prix. On repart sur la route, en espérant une étape possible dans le prochain hameau, à 6 km. Là il y a déjà plus d'herbe, mais les paysans qui vivent là ne sont pas très partageurs et, même en proposant de payer pour du foin, ils refusent de nous accueillir et il nous faut continuer jusqu'à Barre des Cévennes. Du coup ça fera une journée de 40km... Trop je trouve (et les juments aussi!).

Depuis quelques jours les bivouacs sont difficiles : il y a peu d'herbe, à cause de la conformation du pays et de la sécheresse. En plus on est en plein Parc des Cévennes, et tout est interdit, notamment de bivouaquer (on est même censé tenir son chien en laisse sur les chemins, il est interdit de ramasser les champignons, etc.). Et enfin on est en Lozère...et là, je ne veux froisser personne, mais pour ma part je trouve que les gens que j'y ai croisé n'y sont guère accueillants. Sans parler de l'accueil pour les bivouacs, ne serait ce que dire bonjour quand on croise quelqu'un, ça ne semble pas ici être entré dans les mœurs.

 

Lundi 2 Avril

Barre des Cévennes => Cabrillac

 

http://img15.hostingpics.net/pics/800369IMG6132.jpgDépart de Barre des Cévennes

 

J'ai suivi un GR toute la journée, véritable autoroute de randonneur, et là je dois dire que le paysage était magnifique. Fini les Cévennes typiques, on a maintenant de belles vraies montagnes autour de nous et des points de vue superbes. On a longé toute la journée le Causse du Méjean, puis on est arrivé face au Mont Aigoual par le nord. J'ai eu l'occasion de voir beaucoup d'animaux depuis quelques jours, mais là j'ai carrément pu filmer deux biches qui broutaient dans un champ semé. Je voulais poster plusieurs vidéos pour partager un peu de l'ambiance de ces lieux magiques, mais la connexion est trop mauvaise et il faudra attendre un peu...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/619226IMG6142.jpgVues sur le Causse du Méjean

http://img15.hostingpics.net/pics/514110IMG6147.jpg

 

http://www.corambe.com/caminarello/IMG_6175.JPGPause de midi à 1100m d'altitude

 

Il n'y a pas âme qui vive et les quelques fermes aperçues, bien que très belles, semblent complètement abandonnées. On bivouaquera donc à Cabrillac, au nord du Mt Aigoual : 1194m d'altitude, 1 habitant (!).

 

Mardi 3 Avril

Cabrillac => Meyrueis

 

Seulement 13 kilomètres pour aujourd'hui : en arrivant vers midi à Meyrueis j'ai trouvé un village plus grand que ce à quoi je m'attendais. J'y fais donc une brève étape pour acheter du grain, et poster ces dernières nouvelles. Nous avons été très bien accueillis par de sympathiques lozériens à la ferme équestre Del'Arte où les juments se reposent et où je peux même profiter d'une nuit à l'intérieur. Et me voici maintenant à l'Office de Tourisme du village, dont les hôtesses me réconcilient avec la gent lozérienne.

 

Départ demain en direction du Larzac !

Publié dans Carnet de route

Commenter cet article

Gérald 08/04/2012 10:55

En te lisant je pense à cette magnifique chanson de Georges Brassens : Heureux qui comme Ulysse

http://youtu.be/GWlLNpJE1zI

Heureux qui comme Ulysse
A fait un beau voyage
Heureux qui comme Ulysse
A vu cent paysages
Et puis a retrouvé après
Maintes traversées
Le pays des vertes allées

Par un petit matin d'été
Quand le soleil vous chante au cœur
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Quand on est mieux ici qu'ailleurs
Quand un ami fait le bonheur
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Avec le soleil et le vent
Avec la pluie et le beau temps
On vivait bien contents
Mon cheval, ma Provence et moi
Mon cheval, ma Provence et moi

Heureux qui comme Ulysse
A fait un beau voyage
Heureux qui comme Ulysse
A vu cent paysages
Et puis a retrouvé après
Maintes traversées
Le pays des vertes allées

Par un joli matin d'été
Quand le soleil vous chante au cœur
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Quand c'en est fini des malheurs
Quand un ami sèche vos pleurs
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Battus de soleil et de vent
Perdus au milieu des étangs
On vivra bien contents
Mon cheval, ma Camargue et moi
Mon cheval, ma Camargue et moi

La Caminarello 08/04/2012 17:19



Je l'adore cette chanson! Forcément le cheval, la Provence et la liberté surtout


D'ailleurs je ne sais pas si tu as vu le film pour lequel Brassens a fait cette chanson, avec Fernandel, mais il vaut le détour, il est très émouvant.



alice 07/04/2012 09:39

la petite fleur jaune est appelé "coucou" en nom familier mais il semblerai que c'est un primevert! d'après mes sources onf iséroise, j'en ai vu labas, j'ai pensé a toi :-) des bisous, a bientot
sur ton carnet de route ;-)

La Caminarello 08/04/2012 17:22



Il y en a plein aussi ici des primevères, mais si c'est bien la même que celle à laquelle je pense dont tu parles, l'officinale, c'est pas celle là. Faut chercher encore... ^^


 


Ahah, bon Google est mon ami : du coup j'ai cherché jonquille des garrigues, à tout hasard, et j'ai trouvé ! C'est la petite jonquille, ou narcisse d'asso : http://www.antiopa.info/126-jonquille-narcisse-narcissus-causse-fleur-jaune.htm


 



Gérald 03/04/2012 18:26

Tu me fais rêver, pour moi c'est départ dans deux mois, j'ai hâte d'y être !!!

manu 03/04/2012 17:25

si tu as une adresse mail, on peut t envoyer les photos de ton passage à st laurent bises à bientôt
manu

La Caminarello 08/04/2012 17:15



Merci beaucoup à tous les 5 ! ça me ferait super plaisir de voir les photos, tu peux me les envoyer à : lacaminarello@gmail.com
Bises!



manu et domie 03/04/2012 17:20

Super, les st laurentais voient que tu vas bien, et tes amis chevaux et chien egalement, nous avons quelques photos souvenir de ton passage à st laurent des arbres, bonne route, sur les chemins , à
bientôt de te lire nous t embrassons, toi et ta troupe , bon courage manu domie vladimir et jacqueline et nadine